Vous commentez
26 décembre 2018 09:35, par Jacques Hulotte

Evidemment l’orgueil peut se nicher partout, y compris dans la splendeur des ornements liturgiques, mais il peut tout aussi bien se nicher dans une sorte de dépouillement affecté, style "voyez comme je suis pauvre et humble, moi qui célèbre la messe vêtu d’une serpillère !". Cette question de l’orgueil du célébrant me semble donc à côté de la plaque. En revanche, ce qui ne peut tromper, c’est qu’on n’investirait pas dans de telles splendeurs ornementales si on n’avait pas conscience de la grandeur de ce qu’on célèbre. "Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur" dit Jésus.
S’agissant du secret de la (...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

| © Le site officiel de GOLIAS pour les informations d’actualité 2009-2019 | Fait avec : SPIP et Thélia plugin thelia |

| Courriel à la Rédaction | RSS RSS | Adresses Postale et bancaire | Mentions légales | à propos de Golias |